objet social de l'association

Cette association a pour but :

d’œuvrer à la connaissance de la littérature et des arts de la Caraïbe dans les lycées afin que les jeunes s'approprient leur patrimoine culturel et s'investissent dans la dynamique créatrice de leur terre ;

de valoriser la lecture des adolescents du secondaire et reconnaître le bien-fondé critique de leur regard ;

d’aider les lycéens à développer leurs connaissances et compétences : lire, exercer leur esprit critique, argumenter, utiliser les nouvelles technologies ;

de s'ouvrir aux élèves des classes de troisième dans le cadre de la liaison collège-lycée

Rechercher dans ce blog

Chargement...

samedi 27 août 2016

La sélection pour le Prix Carbet 2017

PAYS
TITRE
AUTEUR
EDITEUR
Colombie
Le Carnaval des innocents
Evelio Rosero
Métailié, 2016


Guadeloupe


Une aube de vie

Raymond Boutin

Ibis Rouge, 2015
Haïti
Kannjawou
Lyonel Trouillot
Actes Sud, 2016

Jamaïque

Trésor
Alecia McKenzie

Envolume, 2016


Martinique

 L’Archipel des nomades
Louison Cazal

Ibis Rouge, 2016

Le Cri muet de l’iguane
Daniel Picouly

Albin Michel, 2015

dimanche 19 juin 2016

Assemblée générale

L'Assemblée générale de l'association Sansévieria Prix Carbet des Lycéens aura lieu
 samedi 9 juillet au quartier Taupinière au Diamant à 9 heures.


Ordre du jour :
  1. Bilan moral
  2. Bilan financier
  3. fonctionnement de l'association
  4. Perspectives : sélection, actions 2016-2017
  5. Élection des membres du Bureau
L'assemblée générale est ouverte à toute personne intéressée par les activités de l'association : lecture, écriture autour des romans écrits par des auteurs de la diaspora caribéenne.

Dans la mesure où nous prévoyons un repas à la fin de l'AG et pour des questions d'organisation, renseignez le sondage suivant : http://doodle.com/poll/749y9dq9wptmisfd

dimanche 12 juin 2016

Réunion du 11 juin





Les membres volontaires et disponibles se sont réunis ce samedi 11 juin à la Taupinière, au Diamant. Un moment de mise au point et de mise en perspective des axes d'action de l'association.
L'AG aura lieu le 9 juillet, 9h, au même endroit.

L'assemblée générale est ouverte à toute personne intéressée par les activités de l'association

lundi 16 mai 2016

Réunion membres association

Réunion le 21 mai, à la bibliothèque Schoelcher, 9h30.
Ordre du jour :
  1. point sur les actions 2015-2016 de l'association
  2. constitution du Bureau

samedi 7 mai 2016

Précisions sur l'évaluation

Mesdames les professeurs,

C'est avec plaisir que je vous rencontrerai pour l'évaluation scientifique de la belle action que vous menez. Il ne s'agit pas de noter qui que ce soit mais de comprendre ce qui s'y joue et son impact sur les relations entre les garçons et les filles. Un des objectifs de l'évaluation est de voir ce qui fonctionne le mieux et et peut être considéré comme une bonne pratique à diffuser. (Madame Gautier)

samedi 30 avril 2016

Evaluation de l'action "Lire et écrire la relation entre filles et garçons"

Le cabinet Quadrant Conseil a été retenu au terme d'un appel d'offres visant à sélectionner une équipe chargée de l'évaluation du programme APDOM4.

Pour ce faire, Madame Arlette GAUTIER, professeur de sociologie à l'université de Brest, sera dans le département du 9 au 14 mai 2016.

Précisions à toutes fins utiles :

"L’objectif de l’évaluation est d’analyser les formes, les leviers et les obstacles s’agissant de la mise en oeuvre des actions de sensibilisation des jeunes aux stéréotypes et violences sexistes dans différents environnements de socialisation (scolaire, périscolaire, familial, etc.).
L’analyse devra tenir compte des spécificités propres à chaque âge et à chaque territoire.
Il s’agit aussi d’étudier les conditions de coordination et de formation des professionnels en contact avec les jeunes aux principes d’éducation non sexiste, et des mécanismes d’appropriation et de pérennisation des expérimentations. L’évaluation devra également être attentive aux définitions des stéréotypes et violences sexistes ainsi qu’aux questions de genre retenues par les différentes catégories d’acteurs ainsi qu’à l’hétérogénéité des publics et des territoires. L’examen des dispositifs devra également tenir compte des formes d’appuis et de résistances qui s’expriment au sein et à la périphérie des expérimentations. Enfin, il est attendu de cette évaluation une réflexion sur les conditions nécessaires à la pérennisation des actions mises en place lors des expérimentations et une analyse des perspectives de transférabilité en vue d’un essaimage ou d’une généralisation d’une ou des actions.
Le protocole d'enquête reposera essentiellement sur des méthodes qualitatives et des méthodes quantitatives à visée descriptive.

[...]Ce travail d'évaluation ne s'apparente aucunement à un contrôle des structures ou à un audit des projets; il s'agit de tirer des enseignements des dispositifs expérimentés afin d'éclairer les politiques publiques futures"

Laetitia Drean
Chargée du pilotage, du suivi et de la coordination des études
Pôle évaluation du Fonds d'expérimentation pour la jeunesse - MAFEJ
Mission d'animation du Fonds d'expérimentation pour la jeunesse - MAFEJ
Ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports

Tél: 01 40 45 91 24

samedi 16 avril 2016

Visite de Georges LENO

L'auteur des Illusions du sang sera en Martinique, les 3 premières semaines de mai.

lundi 4 avril 2016

En fin de compte...

Puisqu’il est difficile de faire consensus, la réunion aura lieu mardi de 11h à 14h30. En principe, tout le monde    pourra venir, ceux du matin et ceux de l'après - midi.....Portez vos ordinateurs et casse-croûte.

dimanche 27 mars 2016

Réunion de l'association

Nous nous réunissons le mardi 05 avril à 14 heures salle 329, Rectorat, siteTartenson.

Ordre du jour :

  1. bilan Prix Carbet des Lycéens
  2. Evaluation du projet : "Lire et dire la relation filles-garçons"
  3. projet de modification de l'objet social de l'association
  4. anniversaire de l'association
Sondage pour s'inscrire :sondage pour inscription

mardi 15 mars 2016

Etat des lieux

Au 1er janvier 2015, la Martinique compte 204 000 femmes. Elles sont 30 000 de plus que les hommes. En 2012, les Martiniquaises vivent en moyenne 6,6 ans de plus que les hommes. Leur espérance de vie à la naissance, 85,4 ans, est supérieure à la moyenne nationale. L'écart d'espérance de vie est lui relativement stable en Martinique sur la période, alors qu'il diminue en France hexagonale.

Structure du ménage

La structure du ménage a des conséquences sur la vie quotidienne et explique en partie les difficultés d'accès à l'emploi. En Martinique, les femmes occupent une place essentielle dans les familles martiniquaises, où le système d'organisation est matrifocal (structuré autour du lien à la mère ayant le pouvoir domestique). Cela se traduit notamment par une forte surreprésentation des cheffes de famille monoparentale, considérée comme « défavorable » aux femmes. 
En 2011, 32 % des Martiniquaises de 25-54 ans sont cheffes de famille monoparentale, soit 29 points de plus que chez les hommes (9 fois plus de femmes que d'hommes). Cet écart, similaire à celui de Guadeloupe, est en hausse par rapport à 1999, et augmente plus fortement qu'en France métropolitaine. Au sein des familles monoparentales, seules 27 % des femmes sont propriétaires de leur logement, soit deux fois moins que les hommes. Cet écart s'est accentué en Martinique entre 1999 et 2011, alors qu'il a stagné en France hexagonale.
L'écart d'âge moyen à la parentalité se renforce également entre les femmes et les hommes. Les Martiniquaises ont leurs enfants en moyenne à 29,3 ans (tous rangs de naissance confondus), soit 3,5 ans plus tôt que les hommes. Comme en Guadeloupe, cet écart est plus marqué qu'en France hexagonale, suite à sa forte progression dans les années 2000.

Diplôme et scolarisation

En 2011, 28 % des Martiniquaises de 25 à 54 ans sont diplômées Post-Bac, soit 7 points de plus que les hommes, alors que cet écart est de 6 points en France métropolitaine. Cet écart est à nuancer par le fait que les diplômés de sexe masculin sont ceux qui migrent proportionnellement le plus.
L'évolution de l'écart femmes-hommes du taux de scolarisation est également plus favorable aux Martiniquaises qu'en moyenne aux femmes de France hexagonale. En 2011, 86 % des Martiniquaises âgées de 18 ans sont encore scolarisées, soit une part équivalente à la moyenne nationale, alors que seuls 76 % des Martiniquais le sont, soit 6 points de moins qu'en France hexagonale.
(http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?reg_id=23&ref_id=23996)

dimanche 13 mars 2016

Synthèse


« Notre choix s’est porté sur Les réputations de Juan Gabriel Vasquez,  tout simplement parce que le sujet évoqué dans ce livre est un thème d’actualité et nous montre vraiment la puissance que les mots, les gestes et les faits de certaines personnes peuvent avoir sur la vie privée des gens..».
C’est ainsi que le président du Grand jury du Prix Carbet des Lycéens, scolarisé au lycée Bertème Juminer de Saint-Laurent-du Maroni, a explicité le choix des lycéens de Martinique, Guyane, Saint-Martin et Guadeloupe. Pendant les quatre heures précédentes, ils avaient confronté leurs arguments, s’appuyant sur les ouvrages de la sélection et sur leur expérience de lecteurs.

Une expérience unique dans la découverte de l’Autre

La délégation de Martinique était constituée cette année d’élèves de 8 lycées : AMEP, séminaire collège, Acajou 2, Lycée Nord-Atlantique, lycée Nord-Caraïbe, Lycée professionnel de Trinité, Lycée du Marin, Lycée de Bellefontaine. De ce fait, 18 délégués martiniquais ont pris part au vote décisif. C’est l’aboutissement d’un long cheminement sur les routes du livre caribéen.
Jeudi 25 février, le Chiktay littéraire, au Domaine de Fonds Saint-Jacques, leur ont permis de rencontrer tous les élèves inscrits à l’action : outre les lycéens, des élèves du collège Valard, au Saint-Esprit ont présenté leurs lectures des œuvres à travers des productions artistiques.
Dimanche 28 février, les délégués se sont rendus au Mémorial Acte en Guadeloupe pour une visite culturelle qui a marqué plus d’un.
Lundi 29, ils ont voté après des échanges jugés exemplaires par la marraine de ce jury, la danseuse et chorégraphe, Lena Blou. Elle a insisté sur les valeurs d’écoute et de respect qui avaient animé les débats : « Vous nous avez donné une belle leçon d’écoute » a-t-elle conclu.
C’est cela le Prix Carbet des Lycéens : des romans écrits par des auteurs de la diaspora caribéenne, lus et analysés par des collégiens et des lycéens, occasions de faire des rencontres passionnantes, tant au plan humain qu’au plan intellectuel. Des moments où l’on rencontre l’Autre et l’Ailleurs dans une relation dont la richesse est toujours recommencée.